Vous êtes ici : Accueil > CDI > La cuisine dans la littérature I- La cuisine...
Par : Casey
Publié : 3 octobre 2016

La cuisine dans la littérature I- La cuisine...

La cuisine dans la littérature
I- La cuisine dans les romans
De la cuisine, il y en a aussi dans les livres tels que les romans. Les auteurs comme Maryse Condé, Valérie Gans et d’autres nous font découvrir la cuisine à travers des livres.

« Victoire, les saveurs et les mots », un roman de Maryse Condé raconte l’histoire d’un personnage ordinaire qui, repérer par son talent de cuisinière, est demandée dans tous les restaurants. C’est grâce à la cuisine que ce personnage réussit sa vie et est enfin récompensée pour son talent.

Ou encore un livre de Valérie Gans, « Le chef est une femme » qui nous fait découvrir la gastronomie à travers un personnage qui n’arrive pas toujours à trouver sa place dans les cuisines : une femme, propriétaire d’un restaurant vient de décrocher sa première étoile. Mais pour accéder aux mêmes distinctions que les autres restaurants, ce personnage devra travailler encore plus et surtout, nous faire découvrir de nouveaux plats pour réussir.

Mais dans tous ces romans, les auteurs ne sont pas obligés d’utiliser des personnages pour nous faire découvrir la cuisine : Marie-Christine Clément, auteur de « La citrouille est une lune naufragée » nous raconte l’histoire des légumes. Pour elle, chaque légume est un acteur, une force vitale. Elle nous fait découvrir ce qu’ils sont vraiment selon elle et surtout ce qu’est la cuisine.

C’est grâce à des auteurs qui mélangent la cuisine et la littérature que l’on peut ainsi découvrir la cuisine à travers des romans.

II- Extraits dans la littérature :
La citrouille est une lune naufragée : « Vous croyez les connaître ? Vous vous méprenez. La pomme de terre est un galet, le chou, un ventre, la citrouille, le carrosse de nos rêves ou de nos angoisses... Compagnons de l’homme depuis la nuit des temps, ils ont façonné son esprit autant que sa main. »
Victoire, les saveurs et les mots : « Victoire ne savait nommer ses plats et ne semblait pas s’en soucier. Elle était enfermée le plus clair de ses jours dans le temple de sa cuisine. Elle ne laissait à personne le soin de presser un citron comme si, aucune tâche n’était humble si on vise à la perfection du p

Voir en ligne : La cuisine dans la littérature